Accueil Bienvenue à l'USMG!

L’Union des Sociétés Militaires Genevoises : un lien et un outil d’action au profit des sociétés militaires du canton de Genève

Buts statutaires de l’USMG

Fortement ancrée à Genève et organisée en association depuis 1973, l’UNION DES SOCIETES MILITAIRES GENEVOISES (USMG) a statutairement deux buts principaux : à savoir, soutenir le principe de la défense nationale, notamment en s’opposant à toutes attaques dont l’Armée suisse pourrait être l’objet ainsi qu’entretenir des liens de collaboration entre les diverses sociétés militaires genevoises ou actives dans ce canton. Seules des entités de type associations peuvent être membres de l’USMG, à l’exclusion de personnes physiques individuelles.

Historique de la création de l’USMG

C’est suite à l’action d’un comité genevois, lequel visait à récolter des signatures pour la pétition nationale « Pour une armée forte » lancée par la Conférence Nationale des Associations militaires suisses et soutenu par l’ensemble des sociétés militaires de Genève ainsi que par de nombreux politiques et personnalités de la République, que, sous l’instigation de l’adjudant sous-officier Emile FILLETTAZ, membre de l’Association suisse des sous-officiers – section de Genève, est créée, le 24 septembre 1973, l’USMG et ce, dans la lancée du succès obtenu par le comité genevois précité dans son soutien à l’Armée. Il est apparu en effet utile et nécessaire de pérenniser la structure ad hoc alors utilisée pour la campagne de récolte de signatures. De plus, gâce à l’unité des sociétés militaires du canton ainsi rassemblées pour un objectif commun, la création de l’USMG devait permettre de continuer à souder ces associations genvoises.

Lors de l’assemblée générale constitutive du 25 avril 1974, le premier président élu la jeune association est le major Roger HUGENTOBLER, membre de la Société Militaire de Genève. 17 sociétés militaires genevoises constituent alors les membres de l’USMG, parmi lesquelles notamment la Société Militaire des Carabiniers Genevois, la Société Militaire du Canton de Genève, l’Association Suisse de Sous-Officiers – section de Genève, la Société dArtillerie de Genève, l’Association Suisse des Troupes Mécanisées et Légères – section de Genève, l’AVIA Société des Officiers d’Aviation – section de Genève et la Société Genevoise des Troupes de D.C.A. A noter que ces sociétés sont aujourd’hui toujours membres et actives au sein de l’USMG.

De 1994 à 1997, sans être formellement dissoute, l’USMG n’a plus d’activités, faute de présidents. C’est sous l’impulsion du major Jean-Michel GIORIA, de la Société Militaire des Carabiniers Genevois, que la société reprend ses activités, en vue notamment de lutter contre les nouvelles attaques du GSsA qui se dessinent.

L’USMG, un outil au profit de ses membres

Outre son rôle de lien entre les sociétés militaires de Genève, qui se concrétise principalement par la diffusion d’informations, la représentation, voire la coordination lors de manifestations et commémorations à caractère patriotique, l’USMG devient un outil d’action lors de votations portant sur des objets liés à la défense nationale.

Ainsi, s’agissant des principales campagnes de votations populaires dans lesquelles l’USMG s’est engagée, il y a lieu de citer la votation du 26 novembre 1989, portant sur l’initiative « Pour une Suisse sans armée et pour une politique globale de paix », la votation cantonale du 12 mars 2000 sur l’initiative 109, dite « Genève, République de paix », les votations de 2001 relatives aux deux initiatives du GSsA, « Pour une Suisse sans Armée » et « Pour un service volontaire pour la paix ».

Plus récemment, sous la conduite du col EMG Pierre-Michel AUER, président de 2003 à 2014, l’USMG a dû remonter au front pour plusieurs objets de sa compétence, en enchaînant les campagnes : en 2011, il s’est agi de lutter contre l’initiative populaire fédérale « Pour la protection face à la violence des armes », en septembre 2013, les adversaires de l’armée visaient à abolir le service militaire obligatoire et enfin, en mai 2014, le peuple était appelé à se prononcer sur un référendum contre le fonds pour l’acquisition de nouveaux avions de combat.

Au-delà de son rôle de coordination des actions, l’USMG a permis, lors de ces nombreux engagements, de fournir un appui logistique à ses membres et aux militants sur le terrain (recherches de financements, création d’affiches, création et distribution de flyers, tenues de stands, organisations de conférences, diffusion de communiqués de presse, encarts publicitaires, etc.). Dans certains cas, l’USMG a été amené à initier et à piloter directement des comités ad hoc créés pour mener les campagnes, à l’instar du comité Ensemble pour la sécurité, utilisé pour les deux dernières  campagnes de 2013 et de 2014.

Enfin, l’USMG est également un outil de réseau, permettant, par des contacts privilégiés et des interventions ponctuelles, d’intervenir lorsque les intérêts de la République et canton de Genève sont touchés en matière militaire, ou plus largement, dans le domaine de la politique de la sécurité. Dans ce sens, l’USMG a participé aux démarches entreprises – avec succès – pour le maintien d’un corps de troupe genevois dans la prochaine réforme de l’Armée.

Si aujourd’hui l’actualité politique dans le domaine de la sécurité nationale est – en l’état – plus calme, le comité de l’USMG n’en n’est pas moins actif. Après un toilettage et la mise en ligne d’un nouveau site internet (www.usmg.ch), différents projets occupent les réflexions dudit comité. Au premier titre desquelles, la mise à disposition, pour les sociétés membres et partant, pour tous leurs propres membres, d’une plateforme moderne qui regroupera les activités proposées par les sociétés militaire genevoises. Besoin identifé, une telle plateforme permettra d’optimiser la diffusion des activités des sociétés militaires à Genève, de manière simple et efficace, pour les ouvrir à l’ensemble de leurs sociétaires.

Composée de sociétés partageant les mêmes valeurs et conduite par un comité dynamique soucieux de défendre activement les questions de sécurité et de défense, d’importance nationale mais au niveau local genevois, l’USMG a su perdurer au travers de nombreux défis et a à cœur, de continuer, à l’avenir, à s’engager pour atteindre ses buts et remplir les missions qui en découlent.

Lt col Flavien VALLOGGIA
Président